Colonel Malick Diaw, Président du C.n.t : ‘’Les attaques ignobles et désespérées de ces derniers jours sont les derniers soubresauts d’un agonisant’’

 

A l’occasion de l’ouverture de la session d’octobre du Conseil national de Transition (C.n.t), Colonel Malick Diaw a déclaré que les attaques ignobles et désespérées de ces derniers jours sont les derniers soubresauts d’un agonisant.

Au Conseil national de transition, a avoué son Président, nous considérons que la sécurité sur l’ensemble du territoire est la priorité absolue. «Nous avons foi en l’avenir. Et, nous sommes avec nos Famas dans cette reconquête de nos terres longtemps occupées par des hordes de barbares sans foi, ni loi, ni religion dont le seul souci est de faire souffrir, tuer des populations innocentes qui n’aspirent qu’à la paix ».

Colonel Malick Diaw salue la montée en puissance des Famas qui ont obtenu et obtiennent encore de meilleurs résultats. «Les équipements de dernière génération acquis, le changement de posture et le réarmement moral de nos forces de défense et de sécurité sont le socle sur lequel est bâtie cette montée en puissance», a-t-il rappelé. Selon lui, «la démonstration la plus achevée de la nouvelle posture des Famas est leur déploiement avec professionnalisme et respect du droit international humanitaire, dans les emprises de la Minusma, dans le cadre du processus de leur rétrocession qui doit s’achever le 31 décembre 2023 ». Le Président de l’organe législatif de la transition exhorte «le gouvernement et la Minusma à mettre tout en œuvre pour non seulement le bon déroulement de ce processus, mais aussi le respect strict du chronogramme établi ». Et de préciser : « la maîtrise dont nos forces de défense et de sécurité font preuve, depuis le début de cette transition, prouve que l’Armée malienne est devenue une référence aujourd’hui en matière de capacités opérationnelles et de force de frappe au niveau de notre continent et bien ailleurs».

Le Président du C.n.t a félicité l’ensemble des «troupes avec à sa tête, le Chef suprême des armées, le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Colonel Assimi Goïta dont le leadership, l’engagement et la détermination auront permis à nos forces armées de surmonter bien d’écueils et de relever autant de défis».

 

Tout … sauf la partition du pays !

A son avis, «les attaques ignobles et désespérées de ces derniers jours venant de groupes terroristes terrorisés sont à considérer comme les derniers soubresauts d’un agonisant ». A en croire Colonel Malick Diaw, les Maliens sont prêts à se sacrifier pour préserver leur souveraineté. «Le Mali demeure un et indivisible. Il est notre bien commun. Il est inadmissible qu’un groupe d’individus, de quelque lieu que ce soit, vienne saper les bases de l’unité nationale. Tout peut être négocié au Mali sauf la partition du pays ; et les Maliens sont prêts à se sacrifier pour préserver leur souveraineté».

Boubacar I Diarra/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR