Chérif Ousmane Madani Haïdara, face à la presse : ‘’Ceux qui m’insultent sont connus et les autorités laissent faire’’

‘’Il n’y a pas d’autorité au Mali’’ s’est de nouveau indigné Chérif Ousmane Madani Haïdara, guide spirituel des Ançar – et pour la énième fois selon ses propres dires. C’était lors de la conférence de presse sanctionnant la fin de la célébration du Maouloud. Aussi a-t-il appelé les autorités à prendre les choses en main.

Au cours de cette conférence de presse, le guide spirituel des Ançar dines, Chérif Ousmane Madani Haïdara, s’est réjoui du bon déroulement du Maouloud 2023 dont le thème de cette année était : «Maouloud ordonne le bien, proscrit le mal». Il a exprimé sa gratitude envers ceux et celles qui ont contribué au succès de cet événement annuel tant attendu.

Selon le président de la Fédération Ançar Dine Internationale (FADI), Sourakata Salamata, le Maouloud 2023 a enregistré la présence de 209. 216 participants, contre 199. 818 en 2022, venant de 40 pays différents, dont 102. 084 femmes et 107. 132 hommes. Le budget investi s’élève à 1. 126. 225. 780 FCFA, financé en grande partie sur fonds propre. L’événement a été diffusé en direct sur Chérifla TV avec succès. Au cours du processus, 65.026 prêches ont été réalisées par 1.670 prédicateurs.

La conférence de presse a également été l’occasion pour le leader religieux de passer au peigne fin les sujets d’intérêt national. Chérif Ousmane Madani Haïdara a exprimé l’espoir que les autorités de transition ouvrent la porte au dialogue en vue d’une paix durable.

S’agissant des prêches, Chérif Ousmane Madani Haïdara a souligné la nécessité de les réglementer afin d’éviter des discours inutiles susceptibles de nuire à la cohésion sociale et à la stabilité du pays.

Il a également mentionné que certaines personnes se plaisent à porter des insultes à sa famille et à sa propre personne. «Je retiens mes nombreux fidèles qui sont prêts à en découdre avec ceux qui m’insultent nuit et jour, au nez et à la barbe des autorités. Cependant, chaque chose a ses limites. Je ne serais jamais une source de difficultés pour mon pays», a déclaré le dignitaire religieux. Et de regretter : «ces personnes sont bel et bien connues, mais les autorités demeurent inertes.

En ce qui concerne la Médaille que les autorités envisagent de lui décerner, Chérif Ousmane Madani Haïdara a exprimé sa gratitude pour cette initiative, tout en soulignant qu’il ne pense pas mériter une telle distinction pour le moment au Mali.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR